Take a fresh look at your lifestyle.

Verrue génitale : Maladie banale mais très gênante !

0

Une verrue génitale (ou condylome génital) est une excroissance molle qui apparaît sur les organes génitaux. Elle est une infection sexuellement transmissible (IST) causée par certaines souches du virus du papillome humain (VPH). Ces excroissances cutanées peuvent causer de la douleur, de l’inconfort et des démangeaisons. Les condylomes sont particulièrement dangereux pour les femmes, car certains types de VPH peuvent aussi causer le cancer du col de l’utérus et le cancer de la vulve.

L’infection par le virus du papillome humain (VPH) est la plus répandue de toutes les infections sexuellement transmissibles (IST). Cela rend les hommes et les femmes qui sont sexuellement actifs vulnérables aux complications du VPH, telles que les verrues génitales [1].

Verrue génitale symptômes 

Les condylomes sont transmis par l’activité sexuelle. Vous ne commencez à développer une verrue génitale qu’après plusieurs semaines de l’infection par le VPH.

La verrue génitale n’est pas toujours visible à l’œil nu. Elle peut être très petite et de la couleur de la peau ou légèrement plus sombre. Le sommet des excroissances peut ressembler à un chou-fleur et peut être lisse ou légèrement bosselé au toucher. Une personne infectée peut avoir un groupe de verrues génitales agglomérées ou juste une verrue génitale.

Chez les hommes, les verrues génitales peuvent apparaître sur les zones suivantes: pénis, scrotum, aine, les cuisses et à l’intérieur ou autour de l’anus.

Chez les femmes, les condylomes génitaux peuvent apparaître sur les zones suivantes : à l’intérieur ou à l’extérieur du vagin ou de l’anus et sur le col de l’utérus.

Même si vous ne pouvez pas voir les verrues génitales, elles peuvent toujours causer des symptômes, tels que :

  • Pertes vaginales ;
  • Démangeaisons ;
  • Saignement lors des rapports sexuels ;
  • Sensations de brûlure.

Si une verrue génitale se propage ou augmente de taille, la condition peut être inconfortable voire douloureuse.

Verrue génitale causes

Verrue génitale photo

Dans la plupart des cas, une verrue génitale est causée par le VPH. En effet, il y a plus de 70 types de VPH qui affectent spécifiquement les organes génitaux. Ces virus sont hautement transmissibles par contact peau à peau.

Une verrue génitale est causée par des souches de VPH différentes de celles qui causent les verrues sur les mains ou d’autres parties du corps. Une verrue ne peut pas se propager de la main de quelqu’un aux organes génitaux et vice-versa.

Facteurs de risque pour verrue génitale 

Toute personne sexuellement active est à risque de contracter le VPH. Cependant, les verrues génitales sont fréquentes chez les personnes qui répondent aux critères suivants :

  • âgée de plus de 30 ans ;
  • ayant des faiblesses du système immunitaire ;
  • si sa mère avait le virus pendant l’accouchement ;
  • les fumeurs.

Verrue génitale homme

Une grande partie des informations sur les verrues génitales est centrée sur les femmes, car le virus VPH augmente le risque de cancer du col utérin. Mais les verrues génitales chez l’homme peut aussi causer des problèmes de santé. Il est donc important que les hommes comprennent comment réduire les risques d’infection par le VPH.

Ce virus peut augmenter le risque de cancers génitaux chez l’homme, bien que ces cancers ne soient pas courants. Le VPH peut également causer des verrues génitales chez les hommes, tout comme chez les femmes.

Parmi les différents types de VPH associés aux cancers génitaux, certains peuvent provoquer un cancer de l’anus ou du pénis chez l’hommeCes deux types de cancer sont rares. Chez ceux qui ont un système immunitaire en bonne santé, ils sont encore plus rares.

Les autres types de virus VPH provoquent rarement le cancer chez l’homme, mais ils provoquent des verrues génitales [2].

 

Quelles sont les complications du VPH?

Le VPH est la principale cause du cancer du col de l’utérus et peut également causer des changements précancéreux dans les cellules du col de l’utérus ou dysplasie.

D’autres types de VPH peuvent également causer le cancer de la vulve, ainsi que le cancer du pénis et de l’anus.

Verrue génitale traitement sans ordonnance

Bien que la verrue génitale visible disparaît souvent avec le temps, le virus ne peut pas être éliminé une fois qu’il est dans votre circulation sanguine. Cela signifie que vous pouvez avoir plusieurs éclosions au cours de votre vie. Cela rend la gestion des symptômes importante car vous voulez éviter de transmettre le virus à d’autres personnes.  Une verrue génitale peut être transmise aux autres même en l’absence de verrues visibles ou d’autres symptômes.

Vous voudrez peut-être traiter la verrue génitale pour soulager les symptômes douloureux ou pour minimiser leur apparence. Vous ne devez pas les traiter à l’aide de produits anti-verrues ou des traitements vendus sans ordonnance.

Votre médecin peut vous prescrire des traitements topiques contre la verrue génitale tels que :

  • Imiquimod (Aldara, Zyclara) : Cette crème renforce la capacité de votre système immunitaire à combattre les verrues génitales. Évitez les rapports sexuels pendant que la crème est sur votre peau, car cela pourrait irriter la peau de votre partenaire ;
  • Podophylline : c’est une résine à base de plante qui détruit le tissu de verrue génitale. Votre médecin doit appliquer cette solution ;
  • Podofilox (Condylox) : contient le même composé actif que la Podophylline, mais vous pouvez l’appliquer en toute sécurité chez vous. L’utilisation de ce médicament pendant la grossesse n’est pas recommandée ;
  • Acide trichloroacétique (TCA) : Ce traitement chimique élimine les verrues génitales et peut être utilisé pour traiter les verrues internes ;
  • Sinécatéchines (Veregen) : Cette crème est utilisée pour le traitement des verrues génitales externes et autour de l’anus ;
  • L’interféron alpha : une substance qui stimule la réponse immunitaire du corps, a également été utilisé dans le traitement des verrues génitales [3].
N’essayez pas de traiter les verrues génitales avec des dissolvants pour verrues en vente libre. Ces médicaments ne sont pas destinés à être utilisés sur les tissus sensibles de la région génitale. L’utilisation de médicaments en vente libre à cette fin peut causer encore plus de douleur et d’irritation.

Si une verrue génitale visible ne disparaît pas avec le temps et avec l’application des crèmes citées ci-dessus, vous aurez besoin d’une intervention chirurgicale pour les enlever. Votre médecin peut enlever les verrues à travers :

  • Une électrocoagulation superficielle ou électrocautère : Cette procédure utilise un courant électrique pour éliminer les verrues génitales ;
  • Une cryochirurgie ou Congélation à l’azote liquide : cette méthode fonctionne en provoquant la formation d’une cloque autour de votre verrue génitale. Au fur et à mesure que votre peau guérit, les lésions disparaissent, laissant apparaître une nouvelle peau. Vous aurez peut-être besoin de plusieurs séances de cryothérapie pour éliminer définitivement vos condylomes génitaux.
  • Un traitement au laser : Cette approche, qui utilise un faisceau de lumière intense, peut coûter cher et est généralement réservée aux verrues génitales très étendues et difficiles à atteindre. Les effets secondaires peuvent inclure des cicatrices et des douleurs ;
  • Une excision : Votre médecin utilisera peut-être des outils spéciaux pour couper les verrues génitales. Vous aurez besoin d’une anesthésie locale ou générale pour ce traitement et vous pourrez avoir des douleurs par la suite [4].

Verrue génitale traitement naturel

Vous ne devriez pas utiliser les remèdes à la maison destinés aux verrues de la main sur une verrue génitale. Les verrues de la main et des organes génitaux sont causées par différentes souches de VPH. Utiliser les mauvais remèdes peut faire plus de mal que de bien.

Certains remèdes de grand-mère sont considérés comme efficaces dans le traitement de verrue génitale (vinaigre de cidre de pommeail et oignonhuile d’arbre à thé…etc.)

Comment faire face aux verrues génitales ?

Une verrue génitale est un symptôme commun de l’infection au VPH qui peut être inconfortable voire douloureuse. Elle peut disparaître avec le temps, mais le traitement est essentiel pour prévenir leur retour et les complications possibles.

Parler à votre partenaire des condylomes peut être difficile, mais c’est une conversation importante à avoir. Être ouvert à propos de votre état peut vous aider à protéger votre partenaire contre l’infection et les verrues génitales qui en résultent.

Comment prévenir la verrue génitale ?

Un vaccin contre le VPH appelé Gardasil peut protéger les hommes et les femmes contre les souches de VPH les plus courantes qui causent des verrues génitales, et peut également protéger contre les souches de VPH qui peuvent causer le cancer du col de l’utérus.

Un vaccin appelé Cervarix est également disponible. Ce vaccin protège contre le cancer du col de l’utérus, mais pas contre la verrue génitale.

Les hommes et les femmes de moins de 26 ans peuvent recevoir le vaccin contre le VPH. Il peut également être donné dès l’âge de 9 ans. Ces vaccins doivent être administrés avant de devenir sexuellement actifs, car ils sont plus efficaces avant qu’une personne soit exposée au VPH.

 

 

You might also like
Comments
Loading...

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More