Boire de l’alcool ne cause pas l’acné. De plus, cela n’aggrave pas directement la maladie. Mais cela peut affecter certaines fonctions physiologiques, telles que vos niveaux d’hormones, qui influencent le développement de l’acné.

Lisez la suite pour savoir la relation entre alcool et acné et pour apprendre comment l’alcool affecte votre corps et comment ces effets peuvent indirectement contribuer à la formation des boutons d’acné.

Alcool et acné : Comment l’alcool peut contribuer à vos poussées d’acné ?

L’alcool est un dépresseur, mais il peut également affecter votre corps de nombreuses autres manières. En ce qui concerne la santé dermatologique, l’alcool peut influencer la manière dont l’oxygène et les autres nutriments circulent dans la peau. Le stress oxydatif peut aggraver l’état de votre acné [1].

L’alcool et votre système immunitaire

Votre système immunitaire représente une barrière colossale qui empêche les bactéries et les virus d’envahir votre organisme. Il est composé de cytokines et d’autres cellules protectrices qui vous gardent en bonne santé.

L’alcool peut diminuer le nombre de cellules protectrices dans le corps et même les détruire ce qui peut rendre votre corps plus vulnérable aux infections [2].

Citons l’exemple de la bactérie Propionibacterium acnes (P. acnes). Ces bactéries sont connues pour causer de l’acné kystique. Bien que ces bactéries puissent infecter votre peau à tout moment, vous êtes plus susceptible de les attraper lorsque votre système immunitaire est affaibli suite à la consommation d’alcool.

Les chercheurs n’ont pas pu établir un lien direct entre l’alcool et les bactéries causant l’acné. Mais la relation entre votre système immunitaire, les bactéries responsables de l’acné et l’alcool mérite d’être examinée.

L’alcool et vos hormones

L’alcool peut influencer les taux de plusieurs hormones dans le sang. Vous savez déjà que l’alcool peut faire baisser le taux de testostérone chez les hommes [3], cependant, une autre étude a révélé que de petites doses d’alcool pourraient augmenter les taux de testostérone chez les hommes [4].

Une autre étude a révélé que l’alcool peut augmenter les niveaux de testostérone chez les femmes [5]. Il peut également augmenter les niveaux d’œstradiol chez les femmes [6].

Une augmentation des niveaux d’hormones sexuelles peut stimuler vos glandes sébacées [7]. Une production accrue de sébum peut obstruer vos pores et provoquer des poussées d’acné.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre la relation entre alcool et acné hormonale.

L’alcool et l’inflammation

Les papules, les pustules, les nodules et les kystes sont tous considérés comme des formes d’acné inflammatoire. Il y a plusieurs raisons pour l’inflammation, on cite :

Votre corps transforme l’alcool en sucre, ce qui peut contribuer à l’inflammation. Si vous avez des mélanges de boissons contenant des jus et des sirops sucrés, votre risque d’inflammation sera doubler.

Les participants à une étude de 2014 ont constaté une amélioration significative de leur acné après avoir suivi un régime alimentaire à faible indice glycémique pendant 10 semaines [8].

Bien que la réduction de la consommation d’alcool soit la clé d’un régime alimentaire à faible IG, vous devrez probablement réduire votre consommation d’autres aliments sucrés pour bénéficier réellement de ces avantages.

Alcool et déshydratation

Vous savez déjà que l’eau est la meilleure boisson pour votre santé. Cela inclut également la santé de votre peau. Lorsque votre peau est bien hydratée, elle est capable de rééquilibrer les huiles naturelles et de se débarrasser facilement des cellules mortes de la peau et des toxines.

L’alcool est un diurétique. Cela signifie que cela augmente la production d’urine de votre corps, éliminant l’excès d’eau et de sel. À moins d’alterner eau et alcool, ce processus finira par vous déshydrater et assécher votre peau.

Lorsque votre peau est sèche, vos glandes sébacées produisent plus de sébum pour compenser les pertes en eau. Un excès de sébum peut augmenter le risque de développer des boutons d’acné.

L’alcool et votre foie

Votre foie est responsable de l’élimination des toxines de votre corps. Bien que boire un verre ici ou là-bas ne devrait pas avoir d’impact majeur sur la fonction hépatique, mais une consommation excessive d’alcool peut surcharger votre foie.

Si votre foie est incapable d’éliminer efficacement les toxines, celles-ci peuvent être stockées dans le corps ou expulsées par d’autres canaux, tels que votre peau. Cela peut entraîner des poussées d’acné.

Alcool et acné : y a-t-il un type particulier d’alcool qui déclenche l’acné ?

Alcool et acné

Les types d’alcool qui peuvent déclencher des poussées d’acné sont aussi variés que les types d’acné.

Une enquête réalisée par la National Rosacea Society [9] a révélé que certains types d’alcool semblaient déclencher la rosacée plus que d’autres. Environ 76 % des personnes interrogées ont déclaré que le vin rouge aggravait leurs symptômes de couperose.

L’alcool à lui seul ne suffit pas pour causer des problèmes de peau inflammatoires, y compris l’acné kystique et la rosacée. Cependant, il est important de savoir que, comme pour la rosacée, certains types d’alcool peuvent déclencher votre acné plus que d’autres.

Comment chaque type d’alcool affecte votre peau ?

Tout alcool que vous buvez peut avoir un effet sur votre peau. Certains de ces effets peuvent provoquer des poussées d’acné. D’autres peuvent avoir un impact négatif sur la santé globale de votre peau.

Alcool et acné : Liqueurs claires

Les liqueurs claires, telles que le gin et la vodka, sont souvent utilisées dans les cocktails. Ils sont souvent faibles en calories et en congénères. Les congénères sont des substances chimiques produites lors de la fermentation de l’alcool. Moins il y a de congénères dans votre boisson alcooliques, moins vous êtes susceptible d’avoir la gueule de bois.

Boire de grandes quantités de liqueurs claires peut toujours entraîner une déshydratation et une inflammation ce qui augmente les chances de développer l’acné.

Alcool et acné : Liqueurs sombres

Les liqueurs sombres contiennent de grandes quantités de congénères. Bien que les congénères améliorent la saveur de l’alcool, ils augmentent également le risque de symptômes de la gueule de bois, comme la déshydratation.

Les liqueurs sombres peuvent également augmenter votre taux de sucre dans le sang et augmenter votre inflammation corporelle ce qui peut provoquer des poussées d’acné.

Alcool et acné : Les cocktails

Les boissons mélangées ou  cocktails contiennent une liqueur accompagnée de sirops sucrés ou de jus de fruits. Même si vous optez pour des versions à faible teneur en sucre, les mélanges de boissons peuvent tout de même augmenter votre glycémie et déshydrater votre peau.

Alcool et acné : Bière

Comme les liqueurs, la bière peut contribuer à l’inflammation et à la déshydratation ce qui peut causer des poussées d’acné.

Alcool et acné : Vin blanc

Le vin blanc peut déshydrater votre peau et augmenter l’inflammation globale. Cela est dû en partie aux congénères appelés tanins.

Alcool et acné : Vin rouge

Non seulement le vin rouge est riche en tanins, mais il peut également dilater vos vaisseaux sanguins et causer l’inflammation.

La modération est la clé

Avoir de l’acné ne signifie pas que vous devez absolument cesser de boire. Boire avec modération est la clé pour profiter du meilleur des deux : un bon verre de rouge et une peau fraîche le lendemain matin.

La consommation modérée [10:

  • Pour les femmes : jusqu’à un verre par jour ;
  • Pour les hommes de moins de 65 ans : jusqu’à deux verres par jour ;
  • Pour les hommes de 65 ans et plus : jusqu’à un verre par jour.