Take a fresh look at your lifestyle.

L’acide laurique pour combattre l’acné et les infections

0

L’une des raisons les plus cruciales de consommer des graisses de qualité au quotidien est qu’elles fournissent certains acides gras bénéfiques qui aident à brûler les graisses, et qui possèdent des propriétés antimicrobiennes, antibactériennes et équilibrantes pour les hormones. Parmi ces acides gras, on cite l’acide laurique qu’on peut obtenir à partir de sources telles que la noix de coco, le beurre et les produits laitiers gras.

Qu’est-ce que l’acide laurique ?

L’acide laurique est un type particulier d’acide gras présent dans les aliments riches en graisses saturées. La noix de coco est la meilleure source d’acide laurique et de nombreux bienfaits de l’huile de noix de coco qui ont été bien établis dans les milieux de la recherche sont dus à la présence de l’acide laurique.

En tant qu’acide gras à chaîne moyenne, également appelé triglycéride à chaîne moyenne, l’acide laurique fait partie de la classe des composés organiques appelés lipides. Les lipides sont un autre nom pour les graisses, les macronutriments qui sont essentiels à la santé humaine pour la construction des membranes cellulaires et afin d’empêcher le corps d’entrer dans un état de «famine». Toutes les graisses et huiles sont constituées de chaînes de petits composés appelés acides gras et leur structure chimique détermine si elles sont considérées comme saturées ou insaturées.

Le corps humain a besoin de graisses saturées et insaturées. En fait, nous ne pouvons pas exister sans ces graisses. Les acides gras sont incorporés à toutes nos membranes cellulaires pour assurer la protection et le soutien de nos organes et ils sont utilisés pour la production d’hormones et constituent même une source d’énergie précieuse.

Les aliments contenant des matières grasses nous aident également à absorber les nutriments liposolubles essentiels à la santé en général et aident aussi à lutter contre les infections virales et bactériennes.

Bien que de nombreuses personnes craignent encore de consommer des graisses saturées telles que l’huile noix de coco ou le beurre, ces aliments apportent de nombreux nutriments, en plus des acides gras spéciaux comme l’acide laurique, tels que les vitamines D, A et E, ainsi que le potassium et le magnésium, pour ne nommer que ceux-ci.

Comment l’acide laurique fonctionne-t-il dans le corps ?

Comment l'acide laurique fonctionne-t-il dans le corps ?

L’acide laurique est surtout connu pour ses propriétés antimicrobiennes, car il est le précurseur de la monolaurine, un agent antimicrobien plus puissant capable de lutter contre les virus et les infections bactériennes [1]. Lorsque l’acide laurique est digéré, certaines enzymes du tube digestif forment le précieux type de monoglycéride appelé monolaurine.

Alors que l’acide laurique lui-même a des capacités de lutte contre les maladies, la monolaurine de l’acide laurique est encore plus capable d’inhiber la croissance des agents pathogènes en raison de ses propriétés antimicrobiennes et antibactériennes. Pour cette raison, depuis des siècles, des aliments contenant de l’acide laurique, comme l’huile de noix de coco, sont utilisés pour traiter les infections virales, notamment la grippe, les infections fongiques, le rhume, la fièvre et l’herpès [2].

Les bienfaits de l’acide laurique

L’acide laurique : Un agent antimicrobien puissant

L'acide laurique : Un agent antimicrobien puissant

Étude après étude, il a été démontré que l’acide laurique était capable de renforcer le système immunitaire. Parmi les 30 acides gras étudiés pour leurs propriétés antibactériennes, l’acide laurique s’est imposé comme le numéro un [3]!

Lorsque l’acide laurique est converti en monolaurine, il agit essentiellement comme un bactéricide. Il est capable de tuer un large éventail d’hôtes pathogènes dans le corps, ce qui en fait un agent efficace pour traiter et prévenir les infections, les virus, les troubles de la digestion et certaines maladies chroniques.

Bien que capable de traiter des maladies courantes comme le rhume et la grippe, l’acide laurique a eu des résultats positifs pour le traitement de maladies graves telles que le virus de l’herpès simplex (VHS), les infections fongiques chroniques et même le sida. Il a également été prouvé que la bactérie « Staphylococcus aureus » a été tuée par l’acide laurique, considérée comme un agent pathogène dangereux capable de causer de graves infections voire la mort [4].

Parmi les autres utilisations de l’acide laurique, on cite les infections telles que la bronchite, les maladies sexuellement transmissibles, les verrues génitales causées par le virus du papillome humain (VPH) et les infections intestinales causées par des parasites (selles vertes).

L’acide laurique pour combattre la résistance aux antibiotiques

L'acide laurique pour combattre la résistance aux antibiotiques

Des études montrent que les aliments riches en acide laurique, y compris l’huile de noix de coco extra vierge largement disponible et abordable, devraient être utilisés dans le traitement naturel des infections fongiques courantes par rapport aux antibiotiques standard, dans la mesure du possible, en tenant compte des nouvelles données sur l’augmentation du nombre d’espèces pharmaco-résistantes [5].

L’acide laurique pour réduire le risque des maladies cardiaques

Certains triglycérides à longue chaîne présents dans les graisses artificielles, y compris les huiles de graines végétales et la graisse de coco hydrogénée, ont été associés à des risques plus élevés de maladies cardiaques, mais l’inverse est fondamentalement vrai pour les triglycérides naturels à chaîne moyenne, notamment l’acide laurique.

Selon les dernières études, les types de matières grasses présentes dans les noix de coco naturelles non transformées, l’huile de noix de coco et le lait de coco n’augmentent pas le taux de cholestérol total dans le sérum et ne contribuent pas aux maladies cardiaques.

Une étude a montré que l’acide laurique entraînait chez les adultes en bonne santé un profil lipidique dans le sang beaucoup plus favorable qu’un régime riche en acides gras trans [6]. Par conséquent, les experts en matière de santé s’accordent à l’unanimité pour reconnaître que les graisses solides riches en acide laurique, notamment l’huile de noix de coco et d’autres graisses tropicales, sont préférables dans la fabrication des aliments au détriment des graisses trans dangereuses et artificielles.

L’acide laurique pour combattre naturellement l’acné

L'acide laurique pour combattre naturellement l'acné

Les fortes propriétés bactéricides de l’acide laurique peuvent être exploitées pour traiter efficacement et naturellement l’acné. Des études ont démontré que l’acide laurique agit comme un antibiotique contre la bactérie Propionibacterium qui provoque les boutons et les kystes d’acné sur la peau. Cette bactérie favorise l’inflammation folliculaire (acné inflammatoire), en particulier en présence d’autres bactéries de la peau, notamment P.acnes, Staphylococcus aureus (S. aureus) et Staphylococcus epidermidi (S. epidermidis).

Une étude a montré que le traitement d’acné à l’acide laurique peut aider à arrêter la croissance bactérienne sur la peau 15 fois mieux que le peroxyde de benzoyle, un produit chimique ajouté à la plupart des médicaments en vente libre contre l’acné [7]! De plus, l’acide laurique n’entraîne aucun des effets secondaires toxiques des traitements commerciaux de l’acné, notamment les rougeurs, l’enflure, la desquamation et la sécheresse.

Les injections et les applications topiques d’acide laurique après 24 et 48 heures ont efficacement diminué le nombre de kystes d’acné envahissant la peau, la bouche et les oreilles, tout en réduisant l’enflure, la douleur et l’inflammation. C’est pourquoi l’huile de coco riche en acide laurique est très bénéfique pour la peau.

L’acide laurique pour la longévité chez les populations traditionnelles

L'acide laurique pour la longévité chez les populations traditionnelles

De nombreuses populations à travers le monde, en particulier celles originaires du Pacifique Sud et des îles Polynésiennes, prospèrent depuis des siècles en mangeant des graisses saturées. Ils ont fait cela sans rencontrer beaucoup des problèmes «modernes» de santé auxquels le monde occidental est confronté aujourd’hui.

En effet, dans certaines régions tropicales du monde, les noix de coco, riches en acide laurique, constituent une culture de base et constituent un pourcentage énorme des graisses dans l’alimentation des gens. Certains obtiennent plus de 60 % de leurs calories provenant de noix de coco!

Contrairement à ce que nous voyons en France et dans de nombreux autres pays développés, ces personnes qui suivent un régime traditionnel riche en graisses saturées ont un taux très faible de cardiopathie, de diabète, d’obésité et d’autres problèmes de santé [8].

Meilleures sources d’acide laurique

Meilleures sources d'acide laurique

L’acide laurique est principalement présent dans les aliments contenant des graisses saturées naturelles, comme les noix de coco et l’huile de palme. L’acide laurique représente environ 50 % du gras des noix de coco, ou plus précisément entre 44 et 53 %. Cela fait des noix de coco la meilleure source d’acide laurique qui soit [9]L’huile de palme riche en bienfaits est une autre source précieuse d’acide laurique.

L’acide laurique pur ne peut pas être ingéré directement car il provoque une irritation grave du système digestif. Cependant, lorsqu’il est lié chimiquement au glycérol (un autre composé présent dans les noix de coco ou d’autres aliments gras saturés), il ne provoque pas de problèmes intestinaux et le corps l’absorbe facilement.

Les autres sources naturelles d’acide laurique comprennent les matières grasses et le beurre de lait provenant d’animaux nourris à l’herbe, y compris les vaches, les moutons et les chèvres.

Enfin, certaines huiles raffinées, telles que l’huile de canola ou l’huile de colza, peuvent fournir jusqu’à 36 % d’acide laurique, mais elles comportent des risques. Les huiles raffinées hautement transformées et élaborées sont généralement fabriquées à partir de solvants chimiques et de toxines.

Pour cette raison, et parce qu’elle offre de nombreux avantages supplémentaires, l’huile de coco est un moyen beaucoup plus naturel et bénéfique pour obtenir de l’acide laurique.

 

You might also like
Comments
Loading...

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More