Acné avant les règles : Les meilleurs solutions pour s’en débarrasser !

0

Comme si être gonflée, crampée et grincheuse alors que tout le monde est en bonne humeur n’était pas assez, certaines femmes souffrent également de poussées d’acné avant les règles.

En réalité, 65% des femmes signalent une aggravation de leur acné avant et au cours de leurs règles [1].

Voici ce qu’il faut savoir sur la gestion et le traitement de l’acné liée aux règles et si vous avez des éruptions banales, des kystes d’acné ou des boutons menton tenaces et douloureux.

Premièrement, sachez à quoi vous avez affaire ! Avant de vous battre, il est toujours préférable de savoir qui est votre adversaire.

Dans le cas de l’acné avant les règles, cela signifie savoir comment différencier une poussée d’acné hormonale d’une éruption ordinaire.

La façon la plus simple de le faire est d’observer le timing !

L’acné liée à vos règles est plus susceptible de se manifester au cours de la semaine précédant vos règles ou pendant vos règles.

De plus, il a tendance à s’éclaircir ou à s’améliorer lorsque vos règles se terminent.

Vous avez déjà de l’acné ? Vous remarquerez peut-être que cela empire pendant cette période.

Si vous avez tendance à avoir la peau claire, vous remarquerez peut-être qu’un ou deux boutons apparaissent.

Les différents types d’acné

acné avant les règles

Vous pensez qu’un bouton n’est qu’un bouton ?

La réponse est bien évidemment NON ! Il existe différents types de boutons d’acné.

Connaître la différence entre eux peut vous aider à cibler le meilleur traitement contre l’acné.

Voici les différentes formes d’acné :

  • Points noirs ou « Blackheads » : Lorsqu’un pore obstrué reste ouvert, le bouton remonte à la surface de votre peau et semble noir.
  • Points blancs ou « Whiteheads » : Ceux-ci restent sous la surface de votre peau. Ils se forment lorsqu’un pore bloqué se ferme, ce qui fait que le dessus apparaît blanc.
  • Papules : C’est un type d’acné inflammatoire qui correspondent aux petits boutons embêtants qui ressemblent à des bosses roses et qui ont tendance à faire mal.
  • Pustules : C’est un autre type d’acné inflammatoire qui correspondent à des boutons rouges en bas ayant les sommets blancs ou jaunes et remplis de pus.
  • Nodules : Ceux-ci se forment profondément sous la peau. Ils ont tendance à être gros, solides et douloureux.
  • Les kystes : Ce type d’acné est profond et rempli de pus. Les boutons kystiques sont douloureux et peuvent provoquer des cicatrices d’acné.

Pourquoi l’acné éclate avant les règles ?

C’est à cause de vos hormones !

Vos hormones fluctuent tout au long de votre cycle menstruel. Juste avant le début de vos règles, les taux d’œstrogène et de progestérone chutent.

Cela peut inciter vos glandes sébacées à sécréter plus de sébum, une substance huileuse qui lubrifie votre peau.

Un excès de sébum peut entraîner des pores obstrués et des éruptions cutanées.

Les hormones peuvent également augmenter l’inflammation cutanée et la production de bactéries responsables de l’acné.

Ces fluctuations hormonales juste avant les règles peuvent également être responsables d’autres choses embêtantes, y compris les changements d’humeur, les seins douloureux et le syndrome prémenstruel.

Ce dernier est également associé à un stress accru, qui pourrait également aggraver l’acné.

Découvrez le lien secret qui relie le stress à l’acné !

Mais contrairement aux autres symptômes du syndrome prémenstruel, l’acné liée aux règles ne disparaît pas toujours une fois que vos règles commencent. Vous pouvez également blâmer vos hormones pour cela.

La testostérone, une hormone masculine que nous avons tous dans notre corps, nous affecte différemment selon les niveaux de nos autres hormones.

Lorsque vos niveaux d’hormones fluctuent vers la fin de vos règles, la testostérone peut également déclencher une sensibilité des glandes sébacées. Encore une fois, le résultat est plus de sébum et des pores obstrués.

Cela pourrait être particulièrement mauvais autour de votre menton !

Vous remarquez une douleur profonde et lancinante dans votre menton ou le long de votre mâchoire ?

Il n’est pas rare que l’acné hormonale, en particulier les kystes, apparaisse dans ces zones. Ils peuvent ne pas ressembler à grand-chose en surface, mais ils peuvent causer une douleur intense.

Poussée d’acné vulvaire avant les règles

acné kystique avant les règles

Voir n’importe quel type de bosse n’importe où près de la région vaginale peut déclencher des sonnettes d’alarme majeures.

Avant de paniquer, sachez que certaines femmes signalent des éruptions vulvaires avant leurs règles.

Les hormones peuvent être à l’origine des éruptions cutanées dans cette région, mais il existe également d’autres causes possibles liées aux règles.

Les serviettes hygiéniques, par exemple, peuvent frotter contre votre peau, irriter vos follicules pileux et entraîner des poils incarnés et une folliculite.

D’autres produits menstruels peuvent également provoquer une dermatite de contact (eczéma vulvaire), qui est une réaction à quelque chose qui touche la peau.

Comment apaiser l’acné profonde et douloureuse ?

Les kystes profonds et les boutons d’acné avant les règles peuvent être assez douloureux pour certains, mais vous pouvez faire certaines choses pour soulager la douleur.

Pour obtenir un soulagement lors d’une éruption d’acné avant les règles, essayez :

  • Une compresse chaude pendant 10 à 15 minutes à la fois, trois ou quatre fois par jour pour apaiser la douleur et éliminer le pus ;
  • Une compresse froide ou de la glace 5 à 10 minutes à la fois pour soulager la douleur et l’enflure ;
  • Du peroxyde de benzoyle pour tuer les bactéries.

Comment apprivoiser une poussée d’acné active avant les règles ?

L’acné liée aux règles peut être particulièrement tenace. Vous pouvez aider à accélérer le processus de guérison avec un mélange de produits en vente libre (crème anti-acné).

Voici ce qu’il faut rechercher et comment l’intégrer à votre routine :

  • Lavez votre visage deux fois par jour à l’aide d’un savon doux (savon au lait de chèvre ou savon d’Alep) ;
  • Utilisez un traitement localisé d’huile d’arbre à thé (achat en ligne) reconnu par sa capacité à tuer les bactéries et améliorer l’acné légère à modérée ;
  • Évitez les produits irritants, tels que les écrans solaires gras, les cosmétiques, les huiles et les correcteurs ;
  • Protégez votre peau des frottements causés par les cols serrés, les sangles ou les casques ;
  • Limitez votre exposition aux rayons UV en restant à l’abri du soleil lorsque cela est possible et en utilisant des hydratants non gras avec un écran solaire approprié.

Régime alimentaire anti-acnéique

régime anti acné avant les règles

Il y en a preuve que la régulation de votre glycémie en mangeant des aliments à faible indice glycémique (IG) peut aider à lutter contre l’acné hormonale. L’IG est une mesure de la vitesse à laquelle un aliment augmente la glycémie.

Les aliments à IG élevé ont été montré pour aggraver l’acné. Ils incluent :

  • Les aliments et boissons sucrés ;
  • Le pain blanc ;
  • Les autres aliments hautement transformés

Beaucoup de ces mêmes aliments ont été associés à une inflammation accrue, qui joue également un rôle dans l’acné.

Si vous le pouvez, essayez de limiter votre consommation de ces aliments. Vous n’avez pas besoin de les éviter complètement, mais les réduire pourrait donner un coup de pouce à votre peau.

Découvrez le meilleur régime anti-acné à adopter pour une peau saine et sans imperfections !

Acné avant les règles : Traitements sur ordonnance

Si vous continuez à avoir des poussées d’acné avant les règles après avoir essayé des traitements en vente libre et à domicile pendant 3 cycles, envisagez de discuter avec un dermatologue les traitements sur ordonnance possibles pour soigner votre acné.

Ils peuvent recommander d’utiliser un ou une combinaison des éléments suivants :

  • Les rétinoïdes qui peuvent traiter l’acné légère à modérée ;
  • Les pilules contraceptives qui améliorent l’acné hormonale ;
  • Les anti-androgènes : tels que la spironolactone, peuvent également aider ;

Quand consulter votre médecin ?

Vous remarquez d’autres problèmes avec votre cycle, comme des règles irrégulières ? Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) pourrait être la cause.

Le SOPK est un trouble hormonal courant qui peut provoquer une gamme de symptômes.

Parlez à votre professionnel de la santé si vous souffrez d’acné avec l’un des éléments suivants :

  • Règles irrégulières ou manquées ;
  • Excès de poils du visage et du corps ;
  • Gain de poids ou difficulté à perdre du poids ;
  • Plaques de peau foncées sur la nuque et d’autres zones ;
  • Cheveux clairsemés et perte de cheveux.

Source :

Leave A Reply

Your email address will not be published.