Acné kystique : Guide ultime sur la forme d’acné la plus sévère

0

L’acné kystique, également appelée acné microkystique, est considérée comme le type d’acné le plus sévère, tout comme l’acné conglobata. Un kyste d’acné ou un bouton kystique apparaît quand un kyste ou un microkyste se développe profondément sous la peau.

Cela peut être la conséquence d’une combinaison de bactéries, d’excès de sébum et de cellules cutanées mortes piégées dans les pores de la peau.

L’acné microkystique se produit lorsque ce mélange de saleté pénètre profondément dans la peau. Cela conduit à la formation des boutons ou kystes d’acné rouges, tendres et remplis de pus. Si le bouton kystique éclate, l’infection peut se propager, causant ainsi plus des dommages et des éruptions cutanées étendues.

Généralités sur les boutons kystiques

Bien que n’importe qui puisse développer des boutons kystiques, les kystes de l’acné ont tendance à se développer chez les personnes ayant une peau grasse. L’acné kystique est également plus fréquente chez les adolescents et les adultes présentant un déséquilibre hormonal.

Voir Aussi : L’acné hormonale : Comment s’en débarrasser ?

Chez les adolescents, il n’est pas rare d’avoir un bouton kystique ou deux. Mais s’ils présentent de grandes éruptions rouges et douloureuses sur la peau, cela signifie qu’ils souffrent de l’acné kystique ou de l’acné conglobata.

Un bouton kystique peut rester pendant des années. Il peut également affecter de grandes zones du visage (front, nez, menton, joues) et de la peau (cuir chevelu, torse, seins, fesses, dos, bras, etc.). Il peut aussi laisser des cicatrices permanentes.

Voir Aussi : Comment supprimer les cicatrices d’acné à l’aide de remèdes 100% naturels ?

Habituellement, un bouton kystique disparaît avec l’âge. Cependant, les microkystes résistants et douloureux ne disparaîtront pas d’eux-mêmes.

Si vous pensez que vous souffrez de l’acné kystique, n’hésitez pas à consulter un dermatologue. Il peut vous prescrire un traitement médical efficace pour vous débarrasser des boutons kystiques douloureux et tenaces.

Découvrez avec Réussir en Famille comment identifier l’acné kystique, ses causes, ses symptômes, ses conséquences, ainsi que les procédures de prévention possibles.

Acné kystique Identification

Comment identifier acné kystique ?

En plus d’être le type d’acné rétentionnelle le plus sévère, l’acné kystique a aussi tendance à être la plus grande en termes de taille. C’est également la forme d’acné la plus profonde dans la peau.

Tous les autres types d’acné semblent être superficiels. Les boutons kystiques ressemblent plutôt à des furoncles cutanés.

Autres critères d’identification des boutons kystiques :

  • La présence de gros kystes d’acné pleins de pus ;
  • L’existence de grosses bosses blanches ;
  • La rougeur ;
  • Des boutons kystiques douloureux au toucher.

Acné kystique symptômes 

Si vous souffrez de l’acné kystique, les pores de votre peau se bouchent avec l’excès de sébum et les cellules mortes de la peau et deviennent irrités et enflammés.

Les boutons kystiques se développent lorsque les pores se brisent sous la peau, provoquant une inflammation sous-cutanée qui se propage dans les tissus environnants.

Cette réaction en chaîne peut se poursuivre sous la peau, déclenchant ainsi une inflammation plus aiguë, répandant plus de bactéries, plus de boutons d’acné kystique et plus d’éruptions.

Ensuite, il se forme des kystes d’acné remplis de pus autour de la zone touchée pour empêcher la propagation de l’inflammation.

Les symptômes de l’acné kystique comprennent :

  • Des éruptions rouges et douloureuses sur le visage, le dos, la poitrine, etc. ;
  • Lésion sous-cutanée qui peut surgir à la surface de la peau ;
  • Des démangeaisons dans la zone affectée par les boutons kystiques ;
  • Douleur aiguë sur le site des kystes d’acné ;
  • La possibilité de récidivité de l’infection au même endroit ;
  • Augmentation de la détresse psychologique et une mauvaise humeur ;
  • Diminution de l’estime de soi, en particulier lorsque l’acné kystique apparaît sur le visage.

Acné kystique causes

Parmi les causes d’acné kystique les plus courantes, on cite :

  • La génétique : Si l’un de vos parents ou les deux ont une acné kystique aiguë, alors vous avez plus de chances de l’avoir ;
  • L’accumulation de la saleté dans les pores de la peau ;
  • La sécrétion excessive de sébum par la glande sébacée ;
  • Une surproduction des hormones androgènes peut boucher les pores et causer des poussées d’acné ;
  • Les fluctuations hormonales (chez les femmes avant les règles et pendant la grossesse et la ménopause) ;
  • Un déséquilibre hormonal (en cas de syndrome des ovaires polykystiques par exemple) peut causer l’acné kystique ;
  • Le régime alimentaire : la consommation régulière de certains aliments qui causent l’acné  (chocolat, produits laitiers…etc.) peut dérégler l’équilibre naturel de votre peau et causer la formation de boutons microkystiques ;
  • Un sommeil perturbé, le stress et la consommation excessive des sucreries, de l’alcool et de café.

Quels sont les facteurs qui peuvent aggraver l’état des kystes d’acné ?

Quels sont les facteurs qui peuvent aggraver l’état de vos boutons kystiques ?

Bien que la génétique et les déséquilibres hormonaux soient les principales causes de l’acné kystique, il existe d’autres facteurs qui peuvent aggraver l’état de ces poussées et même causer des cicatrices :

Négliger l’hygiène corporelle

Se laver le visage 2 fois par jour en utilisant un nettoyant doux (le savon au lait de chèvre ou le savon d’Alep) est un bon choix pour avoir une peau sans acné.

Appuyer le visage contre l’oreiller pendant toute la nuit

laisser les joues pressées contre l’oreiller toute la nuit peut piéger la saleté et cause des accumulations qui provoquent des éruptions cutanées.

Gratter ou toucher les kystes d’acné

le fait d’éclater ou de gratter les boutons kystiques aggrave l’infection, irrite les pores et approfondit le tissu cicatriciel. C’est pourquoi il faut éviter de toucher toute zone enflammée, infectée ou présentant une poussée d’acné kystique.

Le stress

Bien que le stress ne cause pas nécessairement l’acné, il peut aggraver un problème d’acné préexistant. La science a démontré qu’il est derrière le signal envoyé aux glandes sébacées dans le but d’augmenter la production de sébum.

Cela se traduit par une peau plus grasse, ce qui facilite la formation de bouton kystique. Le stress peut aussi amener les gens à gratter inconsciemment la peau, ce qui peut aggraver l’acné et engendrer des cicatrices.

La transpiration et l’humidité

la chaleur et l’humidité peuvent favoriser l’apparition de l’acné kystique. Comme nos peaux secrètent de la sueur pour aider nos corps à combattre la chaleur, il est normal de vouloir l’essuyer.

Toutefois, essuyer la sueur avec les mains nus peut répandre plus de saleté et favoriser la prolifération bactérienne. Ces deux facteurs aggravent encore plus l’état de l’acné kystique.

Certains produits chimiques et médicaments

Certains médicaments peuvent aggraver l’état des kystes acnéiques, notamment les corticostéroïdes, la phénytoïne et d’autres produits chimiques.

De ce fait, il faut discuter avec votre fournisseur de soins de santé les problèmes de peau qui peuvent survenir en cas de prise d’un nouveau médicament.

Quelles sont les conséquences de l’acné kystique ?

Quelles sont les conséquences de l’acné kystique ?

Si vous ne procédez pas à un traitement approprié, votre acné kystique peut empirer. Cela peut engendrer des cicatrices d’acné, ainsi que des tâches sombres. Vous allez être alors obligé de chercher comment blanchir votre peau de nouveau.

Il y a également plusieurs conséquences psychologiques liées aux cas d’acné. En effet, l’acné kystique peut causer de graves problèmes psychologiques (dépression, anxiété, etc.).

Les adolescents et les jeunes adultes qui ont l’acné kystique peuvent éprouver une détresse psychologique et des troubles nerveux plus ou moins intenses.

L’acné microkystique est très fréquente à l’adolescence. Des études ont montré que jusqu’à 50% des adolescents ont des difficultés psychologiques à cause de leurs kystes d’acné.

Parce que l’image de soi devient plus importante à l’adolescence, les imperfections cutanées peuvent causer une chute de l’estime de soi. Cela peut freiner les efforts de socialisation et provoquer un isolement volontaire.

Au fur et à mesure que les relations et les aptitudes sociales sont acquises et renforcées pendant l’adolescence, l’acné kystique peut avoir un impact négatif majeur sur le développement personnel.

Comme l’acné kystique a un effet plus important sur l’image de soi, elle a la capacité de provoquer des effets psychologiques plus drastiques.

De ce fait, l’acné microkystique a été associée à un risque accru de dépression, d’idées suicidaires et d’anxiété. Il faut donc recevoir un traitement approprié le plus tôt possible pour éviter ces effets psychologiques néfastes.

Le régime alimentaire déclenche-t-il l’acné kystique ?

Le régime alimentaire déclenche-t-il acné kystique ?

De nombreuses études ont tenté d’examiner l’alimentation et l’acné. Une étude a établi un lien entre le lait et l’acné, tandis que d’autres ont lié l’acné kystique à une consommation excessive de certains aliments.

Certaines personnes constatent des boutons kystiques lorsqu’elles mangent du gluten bien qu’elles n’y soient pas nécessairement intolérantes.

Voici une liste des aliments sans gluten à prendre en considération !

En fin de compte, les experts disent que le régime alimentaire n’a rien à voir avec l’acné pour la grande majorité des gens.

Pour découvrir l’avis contraire, consultez les bienfaits d’adopter un régime alimentaire anti-acnéique.

Bouton kystique : Combien de temps ça dure ?

L’acné kystique est fortement liée aux fluctuations hormonales. Elle frappe à la puberté et a tendance à rester jusqu’à l’âge de 20 ans. Cependant, beaucoup de femmes et d’hommes dans la quarantaine souffrent de ce type d’acné, même pour la première fois.

Chez la femme, les changements hormonaux qui se produisent pendant la grossesse peuvent déclencher l’acné kystique plus tard dans la vie. Le SOPK est une autre cause très courante des boutons microkystiques chez les femmes.

Comme les cellules adipeuses peuvent convertir les hormones féminines en hormones masculines, l’obésité, qui est également liée au SOPK, augmente les risques d’acné kystique.

Même la ménopause peut provoquer une acné kystique en raison des fluctuations hormonales. Une acné hormonale liée aux hormones apparaît généralement autour de la mâchoire et de la bouche.

Si vous souffrez d’acné kystique dans la trentaine ou la quarantaine, votre dermatologue travaillera avec un gynécologue ou un endocrinologue pour traiter les déséquilibres hormonaux.

Traitement de l’acné kystique

Traitement de bouton acné kystique

Les traitements en vente libre comme le peroxyde de benzoyle, l’acide azélaïque ou l’acide salicylique valent la peine d’être testés. Cependant, si vous souffrez d’acné sévère, vous ferez mieux de consulter un spécialiste.

Le traitement choisi par les dermatologues dépend de plusieurs facteurs :

  • La cause de vos éruptions cutanées et de leur gravité ;
  • Présence ou non de cicatrice ;
  • Si vous avez déjà suivi un traitement inefficace.

Bien que les crèmes et les gels anti-acné soient parfois suffisants pour traiter l’acné légère, vous aurez généralement besoin de prendre une pilule de contraception pour traiter l’acné kystique.

Votre dermatologue pourra vous prescrire une cure antibiotique par voie orale. Les antibiotiques tuent les bactéries et réduit l’inflammation. Le seul bémol, c’est qu’ils entraînent quelques effets indésirables (douleurs abdominales, diarrhée, nausée, etc.).

De plus, une cure prolongée d’antibiotiques peut affecter l’équilibre des bonnes bactéries dans les intestins et la peau. Cela peut également causer une résistance aux antibiotiques, rendant ces derniers moins efficaces contre d’autres infections bactériennes plus graves.

Une cure à base d’isotrétinoïne peut également être une option de traitement efficace contre le problème d’acné microkystique.

Pour en savoir plus sur les différentes options de traitements médicaux disponibles, consultez notre article : Traitement acné : Top 10 options médicales

Qu’il s’agisse d’un médicament sur ordonnance ou d’une chirurgie esthétique, votre dermatologue est votre meilleure ressource.

En plus des traitements médicaux, il existe plusieurs remèdes naturels maison :

Tous ces remèdes naturels maison ont été prouvés efficaces.

Bouton kystique : Mesures Préventives

Prendre soin de votre peau est la meilleure façon de prévenir les boutons kystiques :

  • Lavez votre visage au moins deux fois par jour ;
  • Utilisez un nettoyant doux qui aide à éliminer l’excès de sébum et les saletés ;
  • Optez pour des produits cosmétiques étiquetés « non comédogènes » et « sans huile » ;
  • Ne jamais aller au lit avant d’enlever votre maquillage ;
  • Appliquez un écran solaire, avant de sortir, tous les jours.

Des changements de style de vie qui peuvent avoir un impact positif sur la santé globale de votre peau et réduire les kystes d’acné : 

Mise en Garde

Gardez à l’esprit que tout nouveau régime de soins de la peau peut prendre plusieurs semaines à plusieurs mois avant que vous voyiez des résultats satisfaisants.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires et n’oubliez pas de visiter notre page principale pour plus d’articles intéressants !

Leave A Reply

Your email address will not be published.