Take a fresh look at your lifestyle.

Acné Kystique : Tout sur les boutons kystiques

0

L’acné kystique est le type d’acné le plus grave. Les boutons kystiques apparaissent quand des kystes se développent profondément sous la peau. Cela peut être la conséquence d’une combinaison de microbes, de sébum et de cellules cutanées mortes emprisonnées dans les pores de la peau.

L’acné kystique se produit lorsque ce mélange de saletés pénètre profondément dans la peau, créant ainsi un bouton kystique, rouge, tendre et plein de pus. Si le bouton kystique éclate, l’infection peut se propager, causant ainsi plus de dommages et d’éruptions cutanées.

Bien que n’importe qui puisse développer des boutons kystiques, l’acné kystique a tendance à se développer chez les personnes ayant une peau grasse. L’acné kystique est également plus fréquente chez les adolescents et les adultes présentant des déséquilibres hormonaux.

Chez un adolescent, il n’est pas rare d’avoir un bouton kystique ou deux. Mais s’il présente de grandes éruptions rouges et douloureuses sur sa peau, cela signifie qu’il souffre de l’acné kystique.

Un bouton kystique peut s’attarder pendant des années. Il peut affecter de grandes zones de la peau (le cuir chevelu, le visage, les épaules, la poitrine, les seins, les fesses, le dos, les bras, le menton…etc.) et il peut laisser des cicatrices d’acné permanentes.

D’habitude, l’acné kystique disparaît avec l’âge. Toutefois, les boutons kystiques résistants et douloureux ne disparaîtront pas d’eux-mêmes. Si vous pensez que vous souffrez de l’acné kystique, n’hésitez pas à consulter votre dermatologue. Il peut vous prescrire un traitement médical efficace pour vous aider à se débarrasser de cette maladie cutanée douloureuse et inconfortable.

Découvrez, en lisant notre article, comment identifier l’acné kystique, ses causes, ses symptômes, ses conséquences ainsi que les procédures de prévention possibles.

Comment identifier l’acné kystique ?

Comment identifier l'acné kystique ?

En plus d’être le type d’acné le plus grave, l’acné kystique a aussi tendance à être la plus grande en termes de taille. C’est aussi la forme d’acné la plus profonde dans la peau. Tous les autres types d’acné semblent être superficiels. L’acné kystique ressemble plutôt à des furoncles cutanés.

Autres critères d’identification de l’acné kystique :

  • La présence de gros kystes d’acné remplis de pus ;
  • La présence de gros bosses blancs ;
  • La rougeur ;
  • Boutons kystiques douloureux au toucher.

Acné kystique symptômes 

Si vous souffrez de l’acné kystique, les pores de votre peau se bouchent avec le sébum et les cellules mortes de la peau et deviennent irrités et enflammés. Les boutons kystiques se développent lorsque les pores se brisent sous la peau, ce qui provoque une inflammation sous-cutanée qui se propage dans le tissu cutané environnant.

Cette réaction en chaîne peut se poursuivre sous la peau, déclenchant ainsi une inflammation plus aiguë, répandant plus de microbes, plus de boutons d’acné kystique et plus d’éruptions.

Ensuite, il se forme des kystes d’acné remplis de pus autour de la zone touchée pour empêcher la propagation de l’inflammation.

Les symptômes de l’acné kystique comprennent :

  • Des éruptions rouges et douloureuses sur le visage, le dos, la poitrine, les bras, les épaules, les cuisses et les fesses ;
  • Des lésions sous-cutanées qui peuvent surgir à la surface de la peau ;
  • Des démangeaisons dans la zone affectée par les boutons kystiques ;
  • Des douleurs aiguës sur le site des kystes d’acné ;
  • L’infection récidive encore et encore au même endroit ;
  • Augmentation de la détresse psychologique et diminution de l’estime de soi et de l’humeur, en particulier lorsque l’acné kystique apparaît sur le visage (acné kystique visage).

Acné kystique causes

Parmi les causes d’acné kystique, on cite :

  • Les facteurs génétiques : Si votre père ou votre mère ou les deux souffrent d’une acné kystique aiguë, alors vous avez plus de chances de l’avoir aussi ;
  • L’accumulation de cellules mortes de la peau en combinaison avec la saleté et du sébum dans les pores de la peau ;
  • Une surproduction de sébum ;
  • Les hormones androgènes : une augmentation des hormones androgènes cause des changements dans votre peau qui peuvent provoquer le bouchage des pores et l’acné kystique ;
  • Les changements et les déséquilibres hormonaux : chez les femmes, les changements hormonaux pendant les cycles menstruels, la grossesse et la ménopause ainsi que les déséquilibres hormonaux (en cas de syndrome des ovaires polykystiques par exemple) peuvent causer l’acné kystique ;
  • Le régime alimentaire : la consommation régulière de certains aliments qui causent l’acné  (chocolat, produits laitiers…etc.) peut affecter l’équilibre naturel de votre peau et causer une inflammation, ce qui provoque la formation de kystes d’acné ;
  • Le manque de sommeil et la consommation excessive des sucreries, de l’alcool et de café.

Quels sont les facteurs qui peuvent aggraver l’état de votre acné kystique ?

Quels sont les facteurs qui peuvent aggraver l’état de votre acné kystique ?

Bien que les facteurs génétiques et les déséquilibres hormonaux soient les principales causes de l’acné kystique, il existe quelques facteurs qui affectent la peau, aggravent l’acné kystique visage et qui peuvent même causer des cicatrices d’acné :

  • Négliger l’hygiène corporelle : se laver le visage en utilisant un nettoyant doux (le savon au lait de chèvre est un bon choix pour avoir une belle peau sans acné) 2 fois par jour et prendre une douche une fois par jour s’avèrent être essentiels pour se débarrasser de la saleté et des cellules cutanées mortes qui peuvent aggraver l’état de l’acné kystique ;
  • Appuyer le visage contre l’oreiller pendant toute la nuit : laisser les joues pressées contre l’oreiller durant toute la nuit peut piéger la saleté et le sébum et cause des accumulations qui provoquent d’autres éruptions et irritations cutanées ;
  • Gratter ou éclater les kystes d’acné : le fait d’éclater ou de gratter les boutons kystiques aggrave l’infection, irrite les pores infectés et approfondit le tissu cicatriciel. C’est pourquoi vous devez évitez de gratter toute zone enflammée ou infectée ;
  • Toucher les zones infectées : vos mains et vos doigts abritent des millions de microbes, de la saleté et des glandes sébacées. Toucher les zones enflammées laissera plus de sébum et de saletés sur la surface, qui s’accumuleront et feront empirer l’acné kystique ;
  • Le stress : Bien que le stress ne cause pas nécessairement l’acné, il peut aggraver un problème d’acné préexistant. Les scientifiques ont démontré que le stress signale aux glandes sébacées d’augmenter la production de sébum. Cela se traduit par une peau plus grasse, ce qui peut faciliter la formation de l’acné kystique. Le stress peut aussi amener les gens à gratter inconsciemment la peau, ce qui peut aggraver l’acné et provoquer des cicatrices d’acné ;
  • La transpiration et l’humidité : la chaleur et l’humidité peuvent favoriser l’apparition de l’acné kystique. Comme notre peau produit de la sueur pour aider notre corps à combattre la chaleur, il est normal de vouloir l’essuyer, mais le faire avec vos mains nus peut répandre des saletés et favorise la multiplication des bactéries ce qui peut causer l’infection ;
  • Certains produits chimiques et médicaments : Certains médicaments peuvent aggraver l’état de l’acné kystique, notamment les corticostéroïdes, la phénytoïne et d’autres produits chimiques. Il est important de discuter avec votre médecin les problèmes de peau qui surviennent après l’ingestion d’un nouveau médicament.

Quelles sont les conséquences de l’acné kystique ?

Quelles sont les conséquences de l’acné kystique ?

Si vous ne procédez pas à un traitement approprié, votre acné peut se développer en une multitude de cicatrices et de tâches brunes et vous allez être obligé de chercher comment blanchir votre peau de nouveau.

Il y a également plusieurs conséquences psychologiques liées aux cas d’acné. En effet, l’acné kystique peut causer de graves problèmes psychologiques (dépression, anxiété…etc.). Les adolescents et les jeunes adultes qui ont l’acné kystique peuvent éprouver une détresse psychologique associée à des troubles psychologiques plus ou moins graves.

L’acné kystique est très fréquente à l’adolescence, une période de la vie où les individus subissent d’importants changements physiques, psychologiques et sociaux. Des études ont montré que jusqu’à 50 % des adolescents ont des difficultés psychologiques à cause de leur acné. Parce que l’image de soi devient plus importante à l’adolescence, la visibilité des imperfections et des cicatrices d’acné peut causer une chute de l’estime de soi, ce qui peut toucher les efforts de socialisation et provoquer un isolement volontaire.

Au fur et à mesure que les relations et les aptitudes sociales sont acquises et renforcées pendant l’adolescence, l’acné peut avoir un impact négatif majeur sur le développement personnel, même dans les années qui suivent l’âge adulte.

Comme l’acné kystique a un effet plus important sur l’apparence du visage et d’autres zones du corps, elle a la capacité de provoquer des effets psychologiques plus drastiques. Des études ont montré que les filles peuvent être plus vulnérables aux effets émotionnels négatifs de l’acné.

L’acné kystique a été associée à un risque accru de dépression, d’idées suicidaires et d’anxiété. Il est important de recevoir un traitement le plus tôt possible pour éviter ces effets psychologiques néfastes.

Acné kystique prévention

Prendre soin de votre peau est la meilleure façon de prévenir l’acné kystique :

  • Lavez votre visage au moins deux fois par jour ;
  • Utilisez un nettoyant doux (par exemple le savon au lait de chèvre) qui élimine l’excès de sébum et les saletés. Les gommages excessifs peuvent irriter l’acné existante voire l’aggraver ;
  • Optez pour des produits cosmétiques étiquetés «non comédogènes» et «sans huile». Ils sont moins susceptibles de boucher les pores ;
  • Ne jamais allez au lit avant d’enlever votre maquillage ;
  • Appliquez un écran solaire, avant de sortir, tous les jours.

Certains des changements de style de vie suivants peuvent également avoir un impact sur la santé globale de votre peau et réduire l’acné kystique : 

  • Cherchez des solutions pour se débarrasser du stress inutile dans votre vie, car il est fortement lié aux poussées d’acné ;
  • Évitez les aliments trop sucrés tels que les pains blancs, les pâtes et le riz, ainsi que les friandises et les produits laitiers.

Conclusion

Dans la majorité des cas de l’acné kystique, vous aurez besoin de voir un dermatologue. Qu’il s’agisse d’un médicament sur ordonnance ou d’une chirurgie, votre dermatologue est votre meilleure ressource.

En plus des traitements médicaux, il existe plusieurs remèdes naturels faits à la maison (Aloe vera, huile d’olive, citron, huile de noix de coco, blanc d’œuf, racine de bardane, concombre, bicarbonate de soude, vinaigre de cidre, huile d’arbre à thémasques au miel, zinc, soufre, Vitamine Dhuile de jojoba..etc.) qui ont été prouvés efficaces contre l’acné kystique.

Et pour finir, gardez à l’esprit que tout nouveau régime de soins de la peau peut prendre plusieurs semaines à plusieurs mois avant que vous voyiez des résultats satisfaisants.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans la section des commentaires ci-dessous et n’oubliez pas de visiter notre page principale pour plus d’articles intéressants !

You might also like
Comments
Loading...

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More